Code de financement éthique de l’A.E. Ramassà

La plupart des financements de l’Association Sportive Ramassà proviennent de fonds privés. Ainsi financés par des fonds et dons d’entreprises, de fondations ou de particuliers connus ou anonymes, notre principal objectif est de garantir notre indépendance financière en accord avec les intérêts des bénéficiaires et de nos valeurs et des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies.

 

Tout financement obtenu doit être légitime et conforme aux droits humains, en accord avec les principes reconnus dans les statuts et dans le plan stratégique de l’année en cours. Tout particulier, entreprise ou fondation, souhaitant collaborer avec l’association devra remplir ces conditions. Les valeurs, projets ou personnel de l’organisation ne doivent pas être compromis. L’indépendance de l’organisation face à des influences extérieures doit être garantie.

L’accord de participation financière ou de collaboration avec des entreprises, des fondations ou des particuliers ne doit, en aucun cas, compromettre le travail et la sécurité des travailleurs ou les projets de l’organisation. Les prérogatives suivantes ne permettraient donc pas une collaboration avec l’organisation:

L’A.E. Ramassà n’accepte pas de donations d’entreprises, fondations ou particuliers, présumés ou directement condamnés pour des activités illégales.

Toute activité ayant une répercussion négative sur les minorités ethniques vivant dans des espaces naturels protégés, ou qui ne respecte pas les normes et traités internationaux en matière d’environnement.

L’A.E. Ramassà ne maintient pas de relations de collaborations ou de financement avec des entreprises appartenant au secteur de l’armement.

Les entreprises ou fondations ne respectant pas la législation ordinaire internationale en vigueur sont exclue.

L’organisation n’accepte pas de dons de la part d’entreprises promouvant l’alcool ou le tabac, puisqu’elles ne sont pas en adéquation avec l’éthique médicale, la santé publique et la pratique du sport.

Les dons provenant d’entreprises, de fondations ou de particulier ne respectant pas la Déclaration des Droits des Enfants ne sont pas acceptés. Ainsi les entreprises accusées d’avoir recours au travail infantile ou de pédopornographie.

L’entreprise, fondation ou particulier doit respecter les conventions relatives au travail forcé.

Ainsi l’organisation promeut la collaboration avec des entreprises, des fondations ou des particuliers qui sont à la recherche de bonnes pratiques et du respect des traités internationaux:

L’A.E. Ramassà favorisera la collaboration avec des entreprises, des fondations ou des particuliers partenaires des Objectifs de Développement Durable des Nations unies et ses activités.

L’A.E. Ramassà encourage les accords de type internationaux et institutionnels avec des entreprises, fondations ou particuliers partageant les mêmes valeurs et principes.

Le respect des droits humains, ainsi que de la dignité, la diversité et l’identité des personnes avec lesquelles nous sommes en relation doivent être respectés. De même que les conventions internationales relatives à la lutte contre le racisme et la xénophobie.

L’organisation promeut et facilité la collaboration et les relations avec les entreprises favorisant l’économie collaborative, l’intersectionnalité et l’égalité des genres de leurs salariés.

L’A.E. Ramassà décide de l’orientation des dons et fait en fonction des besoins opérationnels et financier du moment. Cependant, si le don est lié à un projet en particulier, l’organisation s’engage à y dédier la somme versée, selon justificatif et accord au cas par cas.

 

Si l’entreprise, fondation ou particulier rempli(e) les conditions précédentes, il accepte l’utilisation de son image par l’organisation en tant que collaborateur. De plus, l’organisation est libre de l’utiliser sur les contenus commercialisés, étant des instruments de sensibilisation et d’éducation conformes aux principes et valeurs défendus.

 

La communication et la diffusion de collaboration avec les entreprises, fondations ou particuliers est effectuée par les membres responsables de l’organisation, rendant légitime un quelconque refus de partenariat en cas de non-respect des principes de l’organisation.

 

L’A.E. Ramassà se réserve, à tout moment, le droit de revenir sur une collaboration, voire de retourner un don si les conditions du code de financement éthique des entreprises, particuliers ou fondations ne sont pas respectées. L’A. E. Ramassà s’engage aussi à se rapprocher des institutions publiques ayant le pouvoir de contrôler et sanctionner ces entreprises afin de les encourager à respecter les législations en vigueur localement.

Panier
Votre panier est actuellement vide.
Continuer les achats
0